Décès de Jean HUGON

Philippe MOUNIER vient de nous faire part d’une nouvelle triste, le décès de Jean HUGON de la section Vuiblet (3/3).

Madame Florence Garret, son amie, vient de m’informer du décès de notre petit-co de promo Jean HUGON, à son domicile à Saugues en Haute-Loire.

Il est mort brutalement le samedi 6 avril après-midi d’une crise cardiaque.

J’étais resté en relations avec lui depuis un séjour commun à Metz à la fin des années 70, le moment où il est parti dans le civil.

Ses obsèques auront lieu le jeudi 11 avril à 10h30 à la Collégiale de SAUGUES (43170)

Extrait de sa carrière militaire

1965 -A la sortie de Coët il choisit l’Infanterie

1966 – Affecté au 43e RI à Lille

1968 – puis au 6e BCA à Grenoble

1970-71 ? il rejoint l’ALAT

1972 – EAI escadrille ALAT Montpellier

1975-77 – GALDIV 7 à Mulhouse

1978 – Metz

1979 – il quitte le service actif

1980 Inspecteur des Affaires sanitaires et sociales au Puy (Haute Loire)

Réside en Haute Loire depuis cette époque, il y prend sa retraite.

 



lu (186) fois

7 thoughts on “Décès de Jean HUGON

  • Antoine THIRY
    9 avril 2019 à 9 h 02 min
    Permalink

    Pour moi, Jean, en plus de son dévouement, c’était le souvenir d’un accent un peu rocailleux, son immense discrétion et son sourire avec lequel il vous abordait. Il était de ceux que l’on regrettait vraiment de ne voir jamais aux réunions. Beaucoup de courage à sa famille.

    • Avatar
      13 avril 2019 à 13 h 45 min
      Permalink

      Messieurs,

      Nous vous adressons nos sincères remerciements pour vos messages qui ont illuminés ces heures sombres, en faisant revivre papa, grâce aux souvenirs que vous avez évoqués.
      Si vous passez en Auvergne, n’hésitez pas à nous faire signe, nous serons ravies d’accueillir ses petits co et de vous entendre évoquer des souvenirs communs.

      Ci-dessous nos coordonnées:

      hugon.marie-antoinette@gmail.com
      ariane.hugon@gmail.com

      Florence, Marie-Antoinette et Ariane

  • Jean-Claude LUCAS
    8 avril 2019 à 19 h 09 min
    Permalink

    Sur mon album promo, il avait écrit:”Bien que biffin, voulut s’élever plus haut que les chasseurs et….” En effet il était fana chasseur et à l’époque se moquait de mon envie de servir dans l’ALAT. Cet agréable camarade, sur lequel on pouvait toujours compter à rejoint, après les chasseurs… l’ALAT en 1970, tandis qu’un chef de corps extrêmement malhonnête avait torpillé (par le mensonge) mon départ pour Dax où j’étais attendu en septembre 1968. J’appréciais énormément Jean Hugon et me permets de présenter également mes condoléances à sa famille et son amie.

  • Jean-Jacques NOIROT
    8 avril 2019 à 15 h 12 min
    Permalink

    “Toi l’auvergnat, quand tu mourras……”
    Hugon a été un petit co solidaire et têtu, qui a fait front quand il le fallait.
    Il a été pendant deux ans à la section “Pédro” un pince sans rire discret qui se réveillait pour poser des questions.
    Un bon copain, perdu de vue, mais dont je garde un très bon souvenir.

  • Victor CHAUVIE
    8 avril 2019 à 10 h 29 min
    Permalink

    J’ai fait la connaissance de Jean Hugon lorsque j’étais en Corniche Bournazel avec lui à Toulon. Nous avons intégré l’ESM la même année tous les deux. Nous nous y sommes retrouvés dans la même section (la 7/3). Excellent crossman il m’entrainait souvent avec lui dans ses sorties quasi quotidiennes dans le bois d’Hantel. Moins doué que lui j’y ai pris alors de solides suées à essayer de le suivre.
    Nous nous sommes côtoyés bien sûr à Saint Maixent puis, comme capitaines, dans le même régiment au 5° RI et à Montpellier au moment où il était affecté à l’escadrille ALAT et moi à l’EAI.
    Jean Hugon avait beaucoup de qualités, simplicité, discrétion, rudesse virile non dénuée d’humour, fidélité, intégrité, liberté d’esprit: il disait ce qu’il avait à dire et faisait sans molesse ce qu’il décidait de faire.
    Son départ me touche beaucoup et me rend profondémént triste.
    Mes pensées accompagnent ses filles son amie.
    V Chauvie

  • Jean-Paul GALLERON
    7 avril 2019 à 19 h 42 min
    Permalink

    Hugon était discret, mais m’a écrit récemment pour donner de ses nouvelles. Je crois que j’en ai informé Jean-Pierre Soyard, responsable de la 7/3; si je me rappelle bien, nous avons échangé sur la religion qui est un sujet récurent en ce moment.
    Je dois avoir sa lettre à la maison .

  • Georges NIETO
    7 avril 2019 à 19 h 10 min
    Permalink

    Pour le peu que je le connaissais je l’appréciais beaucoup. Mes sincères condoléances à sa famille et à son amie.
    Amicalement
    GN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.