Décès de Jean-Marie ROSIER, il a rejoint le Panthéon des Sapeurs pompiers de Paris, obsèques le 8 février

Jean-Marie ROSIER

2021 Jean-Marie ROSIER

J’ai le regret de vous faire part du décès de notre Colonel des Gardes, Jean-Marie ROSIER, le vendredi 29 janvier. C’est en se rendant, à pied, chez son médecin ce matin qu’il a eu un léger malaise. Il est rentré dans une boutique, s’est assis sur une chaise et s’est effondré sans connaissance. Malgré l’arrivée des secours, il n’a pu être ranimé.  Je n’ai pas d’autres renseignements pour le moment.

Les obsèques de notre petit co Jean Marie ROSIER seront célébrées le lundi 8 février à  14 h 30 en l’église Notre Dame d’Auteuil à  Paris 16ème 4, rue Corot.
Compte tenu des mesures sanitaires, il n’y à aucune consigne particulière pour la participation de la promo.
Amitiés à  toutes et à tous.

Toute la promo est une nouvelle fois dans la peine et présente ses condoléances à Isabelle et ses enfants, petits-enfants.

Dernières images du voyage en Irlande 2019

5 thoughts on “Décès de Jean-Marie ROSIER, il a rejoint le Panthéon des Sapeurs pompiers de Paris, obsèques le 8 février

  • Avatar
    8 février 2021 at 12 h 09 min
    Permalink

    Je renouvelle mon adieu à Jean-Marie que je ne retrouve pas sur le site promo (j’ai du faire une mauvaise manoeuvre) . Je connaissais J-M depuis la corniche mili de Bordeaux (62-63) dont il faisait partie également avec Erik Farlegni décédé voici quelques mois (et G. Colombié, lui toujours là, Dieu Merci). Il était arrivé à Bx-Bastide à la 4e CRT en tant que S/Lt (1er RCP, je crois) le plus gradé de nous tous et il nous en imposait ( de plus ex-gniasse) à nous les “Pékins” aussi bien par son expérience de la “chose mili” que sa personnalité.
    Par la suite, nous sous souvent retrouvés à Paris (pompier et moi gendarme). Notre amitié ne s’est jamais démentie et je pleure la perte d’un ami fidèle . A bientôt !

  • Philippe MOUNIER
    2 février 2021 at 18 h 41 min
    Permalink

    Après Claude Carré, mon grand ami (dans tous les sens du terme), du Prytanée, Jean-Marie vient d’être rappelé auprès du Seigneur.
    Petit-Co du peloton Delbos – Croly, je l’avais toujours beaucoup apprécié. Je ne vais pas retracer sa vie ni son caractère. Philippe et Antoine l’ont fort bien fait et je les en remercie.
    Je salue le départ d’un “Grand” de la S 14, le départ d’un Homme et d’un Soldat. Je m’incline devant sa famille endeuillée. Je m’associerai à ses obsèques par la pensée et la prière.

  • Michel (Manfred) BAURE
    2 février 2021 at 15 h 33 min
    Permalink

    à Dieu cher “Bombero”. Un bon “petit co” de la Compagnie Nanquette, fidèle en amitié. Sergent (de biffe), dans la “corniche Damade” de Bordeaux où il a préparé le concours de Bordeaux. Il a rejoint le “grand balcon”. Que Sainte-Barbe l’accueille dans sa plénitude et lui fasse une place de choix dans le paradis des Pompiers ! Adishats l’Ami !

  • Jean-Louis VINCENT
    31 janvier 2021 at 18 h 11 min
    Permalink

    Une terrible nouvelle et une grande perte pour la promo et singulièrement pour ses petits-cos de la section Delbos.
    Le grand carré a fondu de moitié en peu de temps…
    Jean-Marie était presqu’un grand-frère pour moi dans la section où il aimait à me chahuter gentiment sur mon jeune âge…et ma petite taille, lui qui avait participé à la guerre d’Algérie. Vraiment sa disparition me touche énormément.
    Je pense très fort à Isabelle et lui souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve.

  • Antoine THIRY
    31 janvier 2021 at 17 h 20 min
    Permalink

    Jean-Marie avait eu l’ambition tout à fait légitime, compte tenu de sa connaissance du métier de pompier parisien qu’il avait connu depuis le début de sa carrière de Sapeur, de commander la Brigade. Espoir déçu qu’il avait surmonté avec lucidité et un silence qui, à mes yeux, l’a honoré.
    Ami de 57 ans de vie au sein du Grand Carré avec lequel il n’y a eu que de l’estime, de la joie de se retrouver et de confronter nos idées souvent aussi abruptes, les siennes comme les miennes. je lui réserve une place dans mon coeur ainsi que l’affection fraternelle que j’offre à Isabelle et ses enfants et petits enfants.
    Pour Philippe et moi, et vous tous, petits cos de la S 14, il nous manquera, comme Claude Carré nous manque. Mais ils se retrouveront tous les deux au Paradis des Militaires où la place de la Promotion Serment de 14 est maintenant malheureusement trop importante avec les 53 camarades qui les ont précédés et qui , eux aussi, nous manquent tous les jours.
    Que vive la S 14 !

Laisser un commentaire