Les soldats bleus de mon enfance

En rangeant des papiers j’ai retrouvé un texte que j’avais écrit pour le journal du lycée militaire d’Aix en  Provence   pour le 11 Novembre

”  Ils avaient la pipe paysanne plantée dans des trognes d’hommes de la Terre où les rides n’étaient pas seulement creusées par le temps .

Les soldats bleus de mon enfance .

Ils avaient la démarche lourde,pataude. Oiseaux tombés d’un nid que les vieilles au coin du feu avaient construit , veillée après veillée , siècle après siècle , et qui traitaient le temps comme on chasse une mouche

Les soldats bleus de mon enfance .

Ils portaient sur eux l’odeur âcre du courage qui n’est ni résignation , ni folie , ni démesure mais seulement travail bien fait de l’artisan qui sait le prix de la belle ouvrage et le poids de la sueur pour tourner un pied de chaise .

Les soldats bleus de mon enfance

Ils avaient un coeur d’homme si gros que les armes de leur blason étaient trop grandes pour entrer à St-Denis. Et leur respiration était de ces souffles que l’ HISTOIRE quelquefois écoute avec gêne, pudeur,admiration et cessant de tourner les pages suspend sa plume avec respect .

Les soldats bleus de mon enfance  ”

 



lu (80) fois

3 thoughts on “Les soldats bleus de mon enfance

  • Jean-Jacques NOIROT
    13 décembre 2018 à 7 h 23 min
    Permalink

    Très beau. Très vrai. Très humble.

    Meme s’il faut élargir Saint Denis.

    Pour les EMP’S, un délicat souvenir.

    Merci Yves.

     

  • Jean-Claude LUCAS
    13 décembre 2018 à 0 h 29 min
    Permalink

    J’aime beaucoup!

    C’est un fin nuage de poésie , sur une lourde  chape de bon sens.

    Comme le dit Michel:”Tu devrais  retremper ta plume…”

    JCL

  • Avatar
    12 décembre 2018 à 20 h 57 min
    Permalink

    … tu étais très bon dans ta jeunesse si j’en juge la prose mise en ligne ci-dessus. Mais cela ne veut pas dire pour autant , que tu es moins bon après les nombreuses pages qui se sont tournées depuis … Dans le bleu de ton enfance, il y avait aussi un uniforme, certes d’un bleu plus foncé que celui auquel tu fais allusion. C’était celui des EMP, devenues ensuite lycées militaires. Cet uniforme et ces Lycées ont beaucoup contribué à faire de nous de ” bons p’tits gars ” comme aurait dit Bruno !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.