Obsèques de Claude Carré

Chers petits cos,

Aujourd’hui, 13 novembre 2019, nous avons dit «  A  Dieu »  à notre Commandant des Gardes, Claude CARRÉ.

La cérémonie s’est déroulée en la magnifique Basilique Saint-Nicolas de Nantes, avec une assistance considérable. La messe, concélébrée par huit prêtres, était présidée par son propre fils, le Père Marie-Ange Carré , que beaucoup d’entre nous connaissent : il avait célébré notre messe lors de  la réunion promo chez les Apprentis d’Auteuil.  S’adressant à son père, il a prononcé une homélie de grande tenue, que nous espérons pouvoir vous faire partager.

La Promo s’était déplacée en nombre. Outre le Système, le Colonel des Gardes et le Trésorier, étaient présents : Michel BOINOT, Antoine BREFFEIL, Jean-Pierre ELIAS, Patrick JARDIN, Jacques de LAFORCADE, Jean-Marie l’HONEN, Philippe MOUNIER, Claude PATOIS, Bernard PRÉVOST, Loïc de VANSSAY , et certaines des épouses , ainsi que le Général et Madame DESCHAMPS ( pardon si un oubli s’est glissé..).

Absent sur la photo BOINOT

C’est BREFFEIL, qui, au nom de la St-Cyrienne, de la Légion d’Honneur et de la Promo, a rappelé la carrière exemplaire de Claude.

J’ai, en votre nom à tous, remis à NICOLE CARRÉ un document regroupant – au mieux que j’ai pu – vos contributions. Il sera publié sur le site promo dans les tous prochains jours. Vous trouverez également en pj les quelques mots que j’avais préparé pour Claude.

La Promo vient de voir partir l’un de ses éléments les plus emblématiques, qui nous a tous marqués.

Nous saurons ne pas l’oublier.

Philippe CÉLÉRIER

CLAUDE,
Je t’en veux Après 56 ans de collaboration, tu as quitté la Promotion « Serment de 14 » et son Grand Carré sans préavis.
Pour nous tous, rien ne sera plus comme avant !
Je ne dirai rien de ta vie, de ta carrière, de ta place parmi nous….
D’autres ont dit ou diront ce que furent tes activités : Z Géné du Prytanée, Commandant des Gardes de la promo, fantassin et chasseur alpin, athlète de haut niveau, navigateur, instructeur, historien, écrivain, bénévole, époux et père, … Quel que soit le domaine, tu fus toujours et partout l’un des meilleurs.
Tes 246 petits cos, que tu as tant marqués, te feront une haie d’honneur virtuelle à ta sortie. Tu ne l’aurais sans doute pas admis des vieux guerriers que nous sommes, mais je pleure, nous pleurons
A bientôt de toute façon. Je sais où te retrouver … Philippe

Eloge d’Antoine BREFFEIL représentant la Saint cyrienne

Mon cher Claude, Madame,

Chers camarades, mesdames, messieurs,

C’est en tant que camarade de promotion de Saint Cyr, mais aussi ancien chasseur alpin et nantais d’adoption qu’il me revient de retracer les principales étapes de la carrière militaire de celui que nous accompagnons aujourd’hui.

Claude Carré est né en Loire Atlantique, à Préfailles, et a grandi à Nantes. Après son baccalauréat c’est au Prytanée militaire de La Flèche qu’il prépare le concours d’entrée à l’Ecole Spéciale militaire de Saint Cyr qu’il intègre en 1963 avec la promotion « Cinquantenaire du Serment de 1914 »

A Coëtquidan il se fait rapidement remarquer, non seulement parce que ce sportif de haut niveau est toujours en tête lors des courses de fond mais aussi par son charisme qui lui vaut d’être élu par ses camarades pour faire partie du « Grand Carré » qui , dans la tradition saint-cyrienne est un peu le bureau des élèves. Il conservera d’ailleurs le record du 1500 mètres des écoles de Coëtquidan pendant plus de 30 ans !

A la sortie de l’école, deux ans plus tard il choisit l’arme de l’infanterie métropolitaine et part effectuer son année d’application à l’école d’application d’infanterie de Saint Maixent.
A l’issue de celle-ci son excellent classement lui permet de choisir d’être affecté au 7ème bataillon de chasseurs alpins à Bourg Saint Maurice en Savoie. C’est la période où nous nous retrouvons deux fois par an entre chasseurs alpins pour effectuer des stages à l’école militaire de haute montagne à Chamonix et lors de manœuvres entre troupes de montagne.

En 1967 il est détaché au bataillon de Joinville et Présélectionné pour les jeux olympiques de Mexico

Victime en 1970 d’un grave accident en service, on le retrouve néanmoins en 1972 commandant de compagnie au 46ème régiment d’infanterie à Berlin.

Il revient ensuite en région parisienne pour suivre pendant deux ans les cours du Brevet technique et obtenir un DEA d’histoire. Puis sera, à deux reprises, professeur d’Histoire et de relations internationales à l’ESM/ St Cyr.

De 1983 à 1985 il est commandant en second du 7ème bataillon de chasseurs alpins à Bourg St Maurice, puis détaché à l’Etat Major des forces de l’ONU au Liban avant d’être nommé chef de corps du 24ème régiment d’infanterie à Vincennes.

De 1988 à 1990 il est directeur des Etudes de Publication au Service Historique de l’Armée de Terre.

En 1990 il devient chef de corps du Prytanée National Militaire de La Flèche

et trois ans plus tard il est nommé attaché militaire à l’ambassade de France en Israël

Promu au grade de général il est nommé adjoint au général commandant les écoles de Saint-Cyr/Coëtquidan

Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier de l’Ordre National du Mérite il est aussi titulaire de la médaille de la Jeunesse et des sports.

En 1998 il se retire à Nantes et Préfailles mais se montre toujours très fidèle à sa promotion dont il ne manque aucune des réunions. Il écrit alors de nombreux articles et publie un ouvrage sur l’histoire du ministère de la Défense. Il accepte en outre d’assurer les fonctions de délégué de l’association » la Saint Cyrienne » pour la Loire Atlantique, fonction qu’il exercera pendant plus de dix années.

  • Chère madame, chère Nicole, vous avez accompagné Claude pendant toutes ces années et ces nombreux déménagements. Vous avez participé à la brillante carrière de votre mari ; vos enfants et petits enfants peuvent être fiers de leur père et grand-père. Dans ce moment difficile soyez assurée de tout notre soutien.

Mon cher Claude, aujourd’hui tes amis sont venus nombreux , très nombreux, pour entourer ton épouse et tes enfants et pour te dire Adieu

 



lu (291) fois

3 thoughts on “Obsèques de Claude Carré

  • Nicole CARRE
    7 décembre 2019 à 16 h 51 min
    Permalink

    Un message de Nicole Carré, suite à l’article de Aumoine :

    Un grand merci, mon cher Guy ! Je vais répercuter ce témoignage élogieux et émouvant à tous nos enfants.
    Pour l’heure, je me débats avec toutes les démarches administratives… et je n’ai pas eu le temps de répondre à toutes les marques de sympathie… tous les témoignages qui me sont parvenus…. Mais je te charge d’anticiper en remerciant la promo. Les enfants comme moi même y sommes très sensibles.
    Oui, le vide est immense après 53 annèes auprès d’une telle personnalité. La vie continue avec le chagrin… mais, dans la communion des Saints, nous savons qu’il veille sur nous avec la même tendresse pour chacun.

    Bonnes fêtes de Noël à tous

  • Paul Gèze
    14 novembre 2019 à 18 h 27 min
    Permalink

    Cher Philippe, mon ancien,
    Merci pour cette information. Je la transmets à la promo.
    Nous nous associons à votre peine et vous présentons toutes nos condoléances.
    Nous assurons la famille ainsi que la « Serment de 14 » de toutes nos pensées et de nos prières.
    Bien respectueusement
    Paul
    Père Système de la Delestraint

  • Avatar
    14 novembre 2019 à 17 h 20 min
    Permalink

    TRES ATTRISTE DU DEPART DE MON CAMARADE DU 7…DE L’EQUIPE DE CROSSDE CYR ET SAINT MAIXENT SANS OUBLIER SES EXPLOITS NATIONAUX…DES SOUVENIRS DE STAGE A L’EHM ET SUR LES SOMMETS DE HAUTE TARENTAISE
    UN HOMME SINCERE ET VRAI!!SALUT A TOI MONTAGNARD!!
    UN CAMARADE DE CORDEE!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.