Décès de René POIRSON

Daniel LALLEMANT vient de m’informer du décès de notre petit co René POIRSON.

LEAD Technologies Inc. V1.01

Ses obsèques ont eu lieu le  1er avril à 14 h 30 en l’église de Dommartin les Remiremont (Vosges) ville dont il avait été maire de 2005 à 2015 et dont il avait du démissionner pour raison de santé.  Il s’agirait du 77eme décès dans la Serment de 14.

Extrait de sa carrière militaire

1962-63 – Corniche La Flèche

1963-65 – ESM 1ère/5e compagnie section Latournerie

65-67 – EAA Chalons-sur-Marne

1967-70 – 3ème RAMa Vernon

1970-72 – DJIBOUTI  au 6 eRAMA  IL était officier  trans puis officier reco .

1973-78 – Vernon 3ème RAMa commandant de batterie en 1975

1978-80  – KINSASHA à l’ Etat major de la Mission Militaire de  Coopération  à priori il s’ occupait  de la log.

1980-83 – Rouen EM 12e DMT
1983-85 – Vernon  3ème RAMa commandant en second
1985-87 –  Assistant technique à l’état-major des Forces armées sénégalaises à Dakar
1987-90 – Chef de corps du régiment de formation professionnelle à Fontenay-le-Comte
-1990-1993 – Chef d’état-major du COMSUP de Nouvelle-Calédonie.

1994 –  Retraite

De Patrick JARDIN

Je suis profondément peiné d’apprendre le décès de René POIRSON qui est le neuvième de la section Latournerie  à rejoindre la Maison du Père. J’étais à son mariage avec Bernard Dufour et Pierre Kolb. Nous étions tous les deux bigors. Commandants d’unité lui au 3ème RAMa, moi au 1er, nous avons défilé ensemble le 14 juillet 1975 sur le cours de Vincennes, le 3ème RAMa ayant renforcé le 1er pour faire nombre. Nous avons fait en même temps un séjour au Sénégal en 1985-1987. J’avais appelé son épouse en début d’année. Elle m’avait dit qu’il était dans son fauteuil mais elle ne m’avait pas alerté sur son état de santé.
En souvenir, en espérance.

Lu dans Vosges Matin

René POIRSON, ancien maire de Dommartin-lès-Remiremont, est décédé.

Ses coups de gueule auront marqué ses mandats de maire de Dommartin-lès-Remiremont et vice-président de la communauté de communes de la Porte des Hautes-Vosges (CCPHV).

René Poirson s’est tu ce lundi après-midi chez lui, dans son cher village, dans sa 79e année. L’annonce de son décès s’est vite propagée dans sa commune qu’il a défendue avec hargne de 2005 à 2015, année où l’ancien militaire a dû se résoudre à lâcher prise suite à un accident vasculaire cérébral (AVC) survenu quelques mois plus tôt, en octobre 2014, dans son bureau. Il venait d’être réélu en mars.

Le temps de sa convalescence, il avait confié les clés de la ville à sa première adjointe , Catherine Louis. Ils se voyaient souvent pour préparer cette succession qui leur tenait à cœur à tous les deux. Malgré son air bourru, René Poirson était un grand sentimental.

 

 

 

2 thoughts on “Décès de René POIRSON

  • Avatar
    3 avril 2021 at 11 h 03 min
    Permalink

    Cher petit Co,
    Camarade de la ” CRI-CRI” et l’arti, je n’ai que de bons souvenirs de toi. Repose en paix , tu l’as bien mérité . L-C Paturel

  • Philippe MOUNIER
    2 avril 2021 at 14 h 31 min
    Permalink

    Salut, camarade Poirson.
    Je t’ai bien connu au Bahut d’abord, dans la promo, puis à la 9ème DIMa, où égaré en terre coloniale, je commandais “La Reyne Infanterie” à Châteaulin tandis que tu cornaquais le CMFP de Fontenay-le-Comte. Je rejoins tout à fait les commentaires ci-dessus. Tu étais vraiment une grande gueule, fort sympathique au demeurant. Je me rappelle avoir été obligé de te dire ” Hé Poirson, je suis là !”, au cours d’une réunion de notation où tu avais apostrophé le général sur l’attribution d’un de ces “sacrés” barreaux en lui disant “Mon général, si on peut plus s’aider entre coloniaux, c’est pas la peine”.
    Je ne suis pas surpris que tu aies fini ta vie dans la peau d’un maire pugnace et efficace.
    Je présente mes très sincères condoléances à toute toute ta famille.
    Repose en paix, petit-co.

Laisser un commentaire